La méthodologie de repérage géographique des données bibliographiques au niveau d’agglomérations urbaines à l’échelle mondiale a été exploitée dans le cadre de plusieurs chantiers dérivés impliquant l’un ou plusieurs d’entre nous.

  • Une étude bibliométrique portant sur la structuration d’un réseau français de chimie verte entre Poitiers, Toulouse, Bordeaux, Nantes, La Rochelle et Rennes – Fédération de Recherche du CNRS INCREASE
  • Une étude bibliométrique portant sur l’intégration de l’espace arctique au réseau mondial des collaborations scientifiques (Beauguitte et Maisonobe, 2016-2017) – projet ANR PUR (Pôles Urbains)
  • Une étude bibliométrique portant sur les Pyrénées entre 1880 et 2016 : un terrain entre contrainte et opportunités (Barrera, Maisonobe et Grossetti, 2015-2018) – projet PASTEL (Patrimoine Scientifique Toulousain et Environnement Local) coordonné par Muriel Lefebvre et Anne-Claire Jolivet
  • L’étude de l’expansion géographique d’une spécialité scientifique : la réparation de l’ADN (Maisonobe, Giglia-Mari et Eckert, 2011-2015) – thèse de Marion Maisonobe adossée au programme ANR Géoscience